Le Monde comme il va

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Jusqu'à quand ?

Chronique (novembre 2013)


Sont-ce des ombres ? Sont-ce des hommes ? Émergeant d'un brouillard épais, on distingue à peine une silhouette, peut-être un visage, des cheveux couleur de jais et un masque blanc. Nous sommes en Chine et non en Angleterre, à Harbin et non à Londres, et ce n'est pas le fog qui obstrue notre vue, mais une intense pollution industrielle qui s'est emparée de la ville au point de la rendre irrespirable, invivable. C'est la rançon du progrès, de la croissance, du développement... non régulés, of course, parce qu'un capitalisme régulé met la pollution en normes, en chiffres, en taux, ce qui, avouons-le, rassure bien au-delà du cercle des asthmatiques.

Lire la suite...

Chine : jusqu'à l'indigestion

Chronique n°7 (novembre 2011)

Le matin, il commence par boire un bon bol de lait à la mélamine avec deux petits pains blanchis au sulfure et une tranche de jambon issu de porcs nourris au clenbutérol, un anabolisant qui fait la joie de certains sportifs. Il coupe ensuite un œuf de cane dont le jaune est coloré au rouge soudan, qu’il mange avec deux morceaux de pain produit avec de la levure toxique.

Lire la suite...

Ethanol, Brésil, football…

Emission n°27 (avril 2010)

Rappelez-vous. Il y a quatre ou cinq ans, alors que le prix du baril atteignait des sommets et que des experts annonçaient la fin programmée des réserves pétrolières à l’horizon 2040 ou 2050, des voix s’élevaient pour nous rappeler que la nature était bien faite, et qu’avec de la canne à sucre, on pouvait faire de l’éthanol !
L’éthanol, c’est la grande affaire du Brésil...

Lire la suite...

La terre à ceux qui la… possèdent !

Emission n°19 (février 2010)
Si l'on en croît les démographes, la planète comptera 9 milliards d'habitants en 2050. 9 milliards d'habitants qu'il faudra bien nourrir, même mal. Les optimistes pourront se rassurer en apprenant que seuls 40% de la surface cultivable du globe sont cultivés. Mais voilà... L'idée qu'il y aurait un stock important de terres disponibles pour accroître la production est fausse voire dangereuse.

Lire la suite...