Le Monde comme il va

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Parti socialiste

Fil des billets - Fil des commentaires

Un socialiste honnête

Chronique (septembre 2014)

Déjà, avec l'affaire Cahuzac, le PS en avait pris un coup, et un bon. Certes, il n'était pas le premier politicien de gauche (enfin, de cette gauche-là) à être malhonnête et âpre au gain. Mais bon, après cinq ans de sarkozysme, et sous le patronage viril d'un président se qualifiant lui-même de « normal », on aurait pu s'attendre à mieux, c'est-à-dire, à moins pitoyable. Mais non, Cahuzac a mis la barre à ce point haut qu'on se dit que non, il sera impossible à un coéquipier de faire mieux, c'est-à-dire pire.

Lire la suite...

Le compromis ou "la rue"

Chronique n°20 (mai 2012)

Les urnes ont donc rendu leur verdict. Le Flamby corrézien a eu raison du Carnassier de Neuilly. Je devrais arrêter d'ailleurs de traiter François Hollande de Flamby, non parce que cela serait insultant pour ce produit lacté, ne faites pas de mauvais esprit, mais parce qu'il a prouvé lors de cette campagne qu'il était bien plus malin que ne pouvaient le penser ceux qui ne voyaient en lui qu'un second couteau tout juste bon à juguler les ardeurs des éléphants de la rue Solferino.
21108-francois-hollande-premier-secretaire-637x0-1.jpg

Lire la suite...

Le PS est vivant, mais son socialisme est mort. Il a passé l'arme... à droite.

Emission n°9 (novembre 2009)
Fin connaisseur du travail de Pierre Bourdieu, Alain Accardo a publié notamment, chez Agone, un livre court et incisif intitulé Le Petit bourgeois gentilhomme – Sur les prétentions hégémoniques des classes moyennes, et, dans la dernière revue Agone, deux textes aussi drôles et critiques sur les "penseurs critiques" dont je vous donnerai lecture certainement en guise de cadeau de Noël.
Dans la livraison de novembre du journal La décroissance, il a délivré une chronique acide sur le Parti socialiste et sa dernière tentative de relégitimation interne. Ecoutez plutôt...

Lire la suite...